Hélène Katsaras

Elle écrit, joue la comédie, conte et enseigne.

Après des études supérieures de lettres et de langues à Paris, elle se tourne vers le théâtre. Avec sa formation au cours Florent puis aux Ateliers du Sapajou, elle continue son apprentissage auprès d’Anne Sicco à l’œil du Silence où elle reçoit l’enseignement entre autres du mime Marceau et de Jean-Jacques Lemètre et participe à diverses créations et tournées avec différentes compagnies. Installée à Marseille, elle s’initie à la marionnette avec la Cie du funambule et au conte avec Myriam Pellicane. Elle s’est également formée à l’animation d’ateliers d’écriture à l’ALEPH-Ecriture (Paris) et élargit ainsi son terrain d’exploration entre écriture scénique et écriture papier, entre mots écrits et mots dits, entre narration écrites et narrations corporelles.

Elle a participé comme comédienne à de nombreuses créations classiques. En parallèle à ses activités théâtrales, elle écrit nouvelles et monologues. En avril 2013, elle reçoit le Grand prix de la nouvelle décerné par Agglopole Provence pour sa nouvelle Gens qui rient, gens qui pleurent. Et en 2016, le Premier Prix Polar noir gourmand décerné par la Médiathèque de Gardanne et Cédric Fabre pour monologue Un zeste de Trop.

Elle collabore à diverses créations et explorations autour de l’écriture scénique et de performances.